La pizza : un plat très apprécié, petite recette pour vous

La pizza

Il est certain que parmi les plats les plus fortements réputés et surtout très appréciés par un large public, la pizza soit bien placée. Elle est très simple à réaliser si vous êtes créatifs et avez une affection particulière pour la cuisine. Elle n’a pas de garniture standard comme un hamburger par exemple, elle est faites d’une multitude de combinaisons d’ingrédients qui la rendent aussi appétissante, et vous en avez pour bien des goûts. Voici pour votre plus grand plaisir une recette de pizza que vous pourrez éventuellement modifier si vous le souhaitez.

 

 

  • La pizza à la pâte de maïs : La farine de maïs est une farine qui se trouve être bien plus épaisse que la farine normale. Pour réaliser cette pizza épaisse, il vous faudra comme ingrédients pour la pâte “30 g de farine de maïs (3 cuillères à soupe) ; une cuillère de sel 5 grammes ; une demi tasse d’eau de 130 ml ; 1 cuillère de sucre 5 grammes ; une cuillère de levure de 5 grammes ; une tasse de 200 g de farine de blé ; une cuillère de beurre fondu”. Pour la garniture : “un mélange de fromage (de la mozzarella et du parmesan) ; de la sauce tomate ; Origan”.

 

      Pour la cuisson suivez les étapes suivantes : Faites un mélange de tous les ingrédients de la pâte. Ensuite huiler la pâte, puis conservez-la dans un bol recouvert avec un papier film plastique pour qu’elle double de volume. Étaler et aplatir la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à ce que vous obteniez au moins un centimètre d’épaisseur. Beurrez la pâte sur le dessus, puis enroulez et aplatissez-la à nouveau à l’aide du rouleau (répéter l’action).

Formez une boule, puis laissez reposer la pâte dans un bol recouvert de plastique pendant 30 min. Donnez la taille que vous voulez.

Faites frire la pâte pour légèrement griller la base. La préchauffer pendant 5 min. Ajoutez ensuite la garniture dans l’ordre suivant : le fromage, la sauce tomate, l’origan et le salami.

Mettez la pâte au four pendant dix minutes.

Pourquoi adopter une alimentation et un style de vie anti-inflammatoire?

Un bon style de vie vous épargne pour longtemps de tout un ensemble de maladies, qui vous feraient dépenser énormément d’argent. La nature regorge de tous les éléments dont l’homme a besoin. Ce qu’il consomme lui vient de la terre et cela doit s’accompagner d’un style de vie adéquat. La santé de viens pas seulement de ce nous consommons mais aussi de ceux que nous faisons au quotidien.

pancake

S’informer pour mieux prendre soin de son corps

Plusieurs aliments sont inflammatoires,  le stress et l’acidité n’est qu’une suite de l’inflammation.
Pour bien vivre et avoir une santé de fer, vous devez vous informer au maximum sur les aliments que vous consommez. Il est dit de consommer, ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé, et cinq fruits et légumes par jour. Cependant, pour la plus grande partie des populations, l’alcool, les produits laitiers, le café, le sucre, font partie intégrante de leur consommation quotidienne. Etant donné que les aliments sont de plus en plus chimiques, c’est encore plus important aujourd’hui de veiller à leur fabrication.
Le bien être ne se limite pas seulement à l’alimentation, mais aussi à l’activité du corps. Il est donc important de faire des activités qui contribuerait à votre épanouissement. Soyez au maximum en joie et détendu, pour rester éloigné du stress. Les activités de méditation, de prière, les randonnées, les sorties avec des potes, le chant, la danse, sont là quelques propositions d’activités qui pourraient vous aider à diminuer le stress et tous les désagréments qu’il pourrait entraîner.

Le vin rouge, une boisson qui a des bienfaits mais à consommer avec modération.

Le vin rouge

Comme presque toutes choses de nature consommable sur cette terre il faut éviter d’en abuser si nous voulons subir des effets indésirables. Le vin contient du resvératrol qui est un ingrédient bénéfique pour notre organisme, il est également l’une des boissons les plus consommées. Le vin est très apprécié de par sa saveur et sa méthode de préparation si particulière. Il est biensur alcoolisé et comme toute chose il ne faudrait en abuser, la santé avant toute forme de plaisir à l’excès.

Les bienfaits du vin sont inconnus par beaucoup de ses amateurs qui ne prennent en compte que son goût. Voici quelques bienfaits du vin rouge sur notre organisme lorsque nous le consommons avec modération :

– Il contribut à protéger notre santé mentale, c’est à dire que grâce à ses composés il peut aider dans la protection des cellules cérébrales contre les effets du stress oxydatif. La santé mentale est très importante et de ce fait il faut éviter toute forme de problème qui l’affectera.
– Le vin évite la dépression, il a été démontré que la consommation régulière de vin chez les personnes dépressives a un effet positif sur eux par la stimulation d’hormones du bien être (l’endorphine et la sérotonine).
– Le vin améliore la santé orale. Une petite quantité de cette boisson par semaine aura un effet protecteur sur vos gencives et les dents contre certaines infections que celles connaissent.
– Le vin améliore la santé respiratoire grâce au resvératrol qui créé une barrière de protection sur les voies respiratoires.

Les symptômes de la crise cardiaque

Crise cardiaque

Il existe de nombreuses maladies toutes plus grave les unes que les autres et qui causent la mort de milliers voir de millions d’individus plus le temps passe. C’est maladie ou dégradations immunitaires nous préviennent souvent mais nous attribuons ces symptômes à autre chose, ce qui cause notre perte dans bien des cas. Les problèmes d’ordre cardiaque qont les parmi les plus ravageurs car ils frappent brusquement et brutalement que le temps de réagir il est déjà trop tard. Il est donc important d’apprendre à reconnaître quelques signes annonciateurs d’une crise cardiaque. C’est le but de cet article qui vous aidera dans ce sens.

– La fatigue est toujours associée à un trop en matière d’effort physique ou mental, mais seulement ce genre de fatigue n’est liée à aucun de ces deux actes et elle rend les tâches les plus simples extrêmement difficiles à accomplir.

– La douleur abdominale apparait souvent en préalable à une crise cardiaque. Cette douleur est souvent ressentie au dessus de l’abdomen, accompagné de nausées, que vous ayez l’estomac gonflé ou même vide. Vous remarquerez également que cette douleur augmentera en intensité au cours d’une partique physique ou sportive.

– La respiration agitée : Elle se caractérise par une complication dans la respiration, qui s’accompagne de vertiges et d’éssoufflements. Elle survient souvent bien des mois avant la crise cardiaque.

– Les problèmes de sommeil : Bien que cela ne soit pas toujours le cas, les troubles du sommeil peuvent être liés à un problème cardiaque car l’insomnie est un des symptômes d’un risque grave de cette maladie. Vous constaterez chez la personne un problème de concentration et beaucoup d’anxiété. Une étude démontre que ceci est d’avantage présent chez la femme, cela ne voudrait dire que les hommes en sont épargnés bein entendu.

– Une fréquence de rythme cardiaque intérrompue, ceci peut être due à une maladie telles que l’arythmie ou la tachycardie, il est accompagné de crise de panique et d’anxiété. Les hommes en souffrent plus que les femmes.

– Une transpiration excessive et des douleurs dans la poitrine. Tous ces symptômes nécéssites des visites médicales.

Le rôle de certaines huiles essentielles dans la perte de poids

La perte de poids

Certaines huiles essentielles auraient des vertus intéressantes pour vous aider à perdre du poids, donc si vous êtes à la recherche de la ligne idéale, voici quelques conseils qui permettront à ce que les efforts joints des exercices et de l’alimentation vou fournissent un résultat satisfaisant. La contenance de ces huiles en minéraux antioxydants, vitamines et  acides gras est d’un apport nécéssaire dans la lutte contre l’excédent de poids.

Ces huiles préviennent des maladies, reduisent l’accumulation de toxines et les inflammations des tissus qui ne favorisent pas la perte de poids. Quelques huiles que vous pouvez utiliser à cet effet :

  • Huile essentiel de citron : Elle contribue à la stimulation des fonctions métaboliques. Sa consommation doit être modérée et elle est recommandée en matinée. Il aide à la digestion et diminue l’envie de consommer des aliments riches en calories. Pour sa consommation il suffit d’un verre deau tiède ou une tisane dans laquelle vous rajouterez quelques gouttes d’huile de citron (3 à 5 gouttes).
  • Huile essentielle de gingembre : Elle est considérée comme l’un des meilleurs compléments pour la perte de poids par l’action du gingérol sur la stimulation de l’activité du métabolisme. Pour la consommation, versez 5 à 10 gouttes d’huile dans vos boissons ou vos plats, ou encore si vous le souhaitez dans une tasse d’eau chaude à boire en infusion.
  • Huile essentiel de pamplemousse : Son action principale est la réduction de l’accuumulation de graisse dans la région abdominale. POUr la consommer, versez 2 ou 3 gouttes d’huile dans un verre d’eau tiède et le boire à jeun.

Le chou un aliment riche

Les choux

Le chou est un aliment qui existe sur plusieurs variétés, nous avons : le chou blanc, le chou de Bruxelles, le chou de Savoie, le chou à grosses côtes, le chou du Portugal, le chou vert , le chou cavalier, le chou borécole, le chou pommé. Parmi les centaines de genre botanique appelé brassicacé, le chou fait parti de ces milliers d’espèces dont seul quelques uns seraient comestibles.

Le chou est facile à cultiver de part sa capacité à resister au froid et aussi, le fait d’en consommer beaucoup contribuera à reduire les risques de maladies (les cancers, le diminution des accidents cardiovasculaires) comme certains fruits et légumes. Comme sus-mentionné la consommation des choux en grande quantité constitue un frein au developpement de différents cancers (cancer du poumon et du pancréas entre autre)

Il a entre autre des propriétés antioxydantes du fait de sa possession en composé phénolique qui est lutte contre la croissance des cellules cancéreuses. De toutes les variété de choux, le chou rouge est celui qui contient la plus grande consistance en substance phénolique en flavonoïde.

Le fer contenu dans les choux rouge lorsqu’on les cuit ne sont utile qu’à l’homme femme car elle a des besoins plus élevés. Le fer est un composé important qui intervient dans le transport de l’oxygène et la formation des globules rouges dans le sang.

Le chou commun bouilli et rouge cru contiennent du manganèse qui est un nutriment éssentiel à la femme uniquement. Le chou a donc des apports spécifiques à l’homme et la femme mais aussi des apports commun aux deux.